La palette de Pierre

La palette de Pierre

Amants maudits

éclair 1.jpg

 

 

 

 

 

Pour la première fois, je m'essaye au sonnet...

 



 

Amants maudits

  

 

Lui, qui ne désirait souffrir que de ses charmes,

N'aurait imaginé que cet élan charnel

Aurait sanctuarisé l’essence de ses larmes

En les emprisonnant en calice éternel.

 

Elle l’accompagnait, abandonnant son âme,

Suffoquant au frisson de quitter le carmel

Débusquant à l’envi, l’aveu de grande Dame,

Refusant le remord d’un futur informel.

 

Jamais ne trouveraient de pitié pour leurs songes

Perdus sur les chemins de l’infamie qui ronge

Les maudits tant épris, condamnés, affaiblis.

 

Car les cieux offensés du sinistre mensonge

Affolent leur destin d’un tourbillon qui plonge

Les amants sans pardon, à l’enfer de l’oubli.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Janvier 2015

 



19/01/2015
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres