La palette de Pierre

La palette de Pierre

Anémones

st louis 2.jpg

 

 

Illustration originale à partir d'un vitrail représentant Louis IX, créée par Pierre

 

 

 

 

 

Requiem in D minor K626 (Sequentia Lacrimosa) de W.A. Mozart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anémones

 

 

 

Bruissant sous l’assaut des flocons,

La plaine sombrait dans la neige.

La vigne enivrait les cocons

D’un cep déroulant son manège

Et l’humus enfouissait ses charmes

Gémissant sous un ciel de larmes.

 

 

Le blizzard s’étant invité

Sans pudeur au bal de la glace ;

Rival, bruinant de gravité,

Le gel lui bousculait la place.

Et le temps figeait ses fuseaux

Tant les cieux caillaient les oiseaux.

 

 

Fallait-il que berce l’atoll

De ce châle engourdi d’hiver,

Ou que perce en pleurant l’étole

Recueillie dans cet univers ?

Émergeant du silence enfin,

Le clocher bousculait sa fin.

 

 

La neige avait décoloré

Le feu des vitraux vénérables,

La bourrasque avait défloré

La foi de l’amour vulnérable,

Laissant au parvis qui se meurt

L’abandon du chœur qui prend peur.

 

 

Porté par le froid de la nef,

 Je longeai les piliers sans arcades

Songeant un instant bien trop bref

À ces chants, phrasés par saccades,

Et découvris poussant crémone,

Un vase serti d’anémones.

 

 

Soufflant le givre des croisées

D’une baie protégeant l’amphore,

Je vis soudain l’un des croisés

De la rosace en contrefort

Refléter son geste qui donne

Sa cape d’or aux anémones.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Janvier 2017

 



 



16/01/2017
27 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres