La palette de Pierre

La palette de Pierre

Blasons

château Rhin.jpg

 

Un deuxième sonnet, avec des rimes embrassées

 

cygne Rhin.jpg

 

 

 

 

 

 

Blasons

 

 

Soufflant un parfum d’aventure

Au fil des rivages du Rhin,

Je m’en allais brosser le grain

Du lin qu’embrasse ma peinture.

 

L’azur buvait les plis des vignes,

Et la pourpre des lourds buissons

Rappelait tous ces écussons

Des châteaux dominant les cygnes.

 

Les siècles ont soufflé la palette

Des fiers écus, des arbalètes

Perdus de gueules, triste sort.

 

Hélas comme à Constantinople

S’oublient l’argent et le sinople,

Reste le sable orphelin d’or.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Janvier 2015



20/01/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres